logo

Tag

Frédéric Bartholin

Abstention beaucairoise

Mon cher ami, Je te prie de bien vouloir me pardonner de t’écrire à l’aide d’un papier carbone mais vois-tu tu n’étais pas seul à manquer à l’appel sous les frondaisons des platanes immenses tamisant la lumière d’un été encore tenace. Nous n’avons pas encore passé la moitié des vacances scolaires si mes comptes sont bons et les jours tiennent bon encore tard. Dans notre conce
Lire la suite

This is not contemporary bullshit !

6 toros de Baltasar Ibán : Santanero II, n°13, 10/14, 575 kg (remplacé par Argentino de Montealto, n°24, 12/14, 530 kg) – Camarito, n°71, 02/15, 570 kg – Santanero I, n°5, 11/13, 559 kg – Arbolario, n°81, 05/14, 548 kg – Mexicano, n°62, 02/14, 544 kg – Gallito, n°58, 02/15, 589 kg Madrid passe de l’hiver à l’enfer, radical privilège continental. Sans parler d’enfer, les
Lire la suite

Alcurrucén : inégale médiocrité

5 Toros d’Alcurrucén et 1 de El Cortijillo : Zambombo, numéro 80, 10/14, 520kg – Socarrón, n°114, 02/15, 525kg – Verdulero, n°155, 2/15, 542kg – Socarrón, n°8, 04/15, 557kg – Limonero, n°29, 01/14, 536kg – Mulero, n°111, 01/15, 565kg Trois semaines de San Isidro déjà et à ma connaissance, aucun lot de toros un rien homogène. La corrida d’Alcurrucén ne fit pas exception : bon
Lire la suite

Urdiales, le néant et la peste

Sainte Rosalie était une ermite fille de bonne famille Palermitaine qui passa sa courte vie retirée dans une grotte dans le plus profond dénuement et sauva Palerme d’une épidémie de Peste. Au détour d’une rue et d’une église lui étant consacrée, je lus qu’elle était « abogada » des malades : des fidèles laissent auprès d’elle des photos de leurs proches. Les aficionados n’ont jamais le triomphe modeste à la gra
Lire la suite

Pâques discrète

Parfois on se fait avoir. Un brin complice, c’est ainsi et cela fait plaisir aux copains narquois. À la publication des cartels, on ne pouvait que saluer l’initiative de l’empresa de ne pas contribuer à l’inflation de l’immobilier arlésien après avoir fignolé un machin aux petits oignons, à base de Ponce, de Garcigrande, de retour que t’y crois pas et pour tout argument vaguement s
Lire la suite