logo

Tag

Laurent Larrieu

Les Analectes de Campos y Ruedos n° 87

Les Analectes de Campos y Ruedos n° 87 sont désormais téléchargeables par nos abonnés via le lien qu’ils vont recevoir par email. Ces Analectes de l’été 2018 sont entièrement consacrés à nos déambulations estivales dans les arènes françaises et espagnoles. Pour ceux qui souhaitent s’abonner (c’est gratis), il suffit d’envoyer un mail : contact@camposyruedos.com ou camposruedos@gmail.com.
Lire la suite

Obri(gado) bravo IX

Épisode IX : Infante da Camara (élevage disparu). Catarina nous avait dit que nous serions désormais toujours les bienvenus. C’était il y a quelques années. Elle avait l’âge de Sofia aujourd’hui. Avant de quitter la quinta où nous avions déjeuner sur le pouce mais tels des rois, le père de Catarina avait insisté : « si vous revenez, vous venez chez nous. On pourra vous loger si vous le voulez… ». La gentillesse et la
Lire la suite

Obri(gado) bravo VIII

Épisode VIII : António Silva (encaste Pinto Barreiros / Conde de la Corte /Domecq) / Quinta Torre do ferrador, Biscainho (Coruche). Le silence a imposé sa loi, joug sous le poids duquel chacun accepte de se soumettre sans rechigner. Le sympathique brouhaha du repas est désormais un heureux souvenir. Seul le vent, modeste, maritime, moelleux susurre sa douceur à la surface des choses. Les hautes herbes sont comme care
Lire la suite

Obri(gado) bravo VII

Épisode VII : António Silva (encaste Pinto Barreiros / Conde de la Corte /Domecq) / Quinta Torre do ferrador, Biscainho (Coruche). La station-service Repsol de Biscainho dans le disctrict de Coruche en plein Ribatejo est un lieu fondamental. Eventrée par une départementale tirée au cordeau, la station peut vous vendre carburant, chips (même des Lay’s), M&m’s, petits pains, chewing-gum, journaux locaux
Lire la suite

Arène de plage

Dimanche 02 septembre 2018 — Bayonne Novillada de Los Maños (Santa Coloma) pour Adrien Salenc, Baptiste Cissé et Dorian Canton – C’était comment ? – Nul : novillos fades, sans bravoure, sans force aucune, sans peur, sans rien. Public de plage qui n’est pas loin, la plage — quand on pense à ce que fut Bayonne à une époque — qui applaudit des piqueros qui ne piquent pas, qui demande une vuelta a
Lire la suite